Drukpa

Drukpa Paris

sous l'autorité spirituelle de sa sainteté Gyalwang Drukpa

Français      English
Carrousel

 

Actualités

Actualités

Pour ne pas perdre le fil

Actualités

Programme

Pour garder un œil sur notre agenda

Actualités

Evènement

Pour être les premiers informés et réserver vos dates

Actualités

Album

Pour visionner nos images choisies

Actualités

Contact

Pour poser vos questions

Inscription à la lettre d'informations

Lexique

A

Arhat

"Celui qui a vaincu l'ennemi" que sont les émotions conflictuelles. Dans le Hinayana, ce terme fait référence à celui qui s'est affranchi du cycle des existences(samsara).

Attachement

L’un des trois poisons fondamentaux avec l’ignorance et la colère. Il est lié à l’appropriation et à la saisie des objets, des êtres.

 

B

Bodhicitta (sk.)

"Esprit d'Eveil", "Pensée de l'Eveil". Est définie comme le voeu d'atteindre l'Eveil pour le bien de tous les êtres. On distingue la bodhicitta relative ou compassion et la bodhicitta absolue où l’on gagne la réalisation de la vacuité. Dans la bodhicitta relative, on cultive la bodhicitta d’aspiration où l’on engendre la compassion pour autrui par la pensée et les quatre incommensurables, et la bodhicitta de mise en action où l’on met en pratique les six paramita.

Bodhisattva
(sk.)

"Héros de l’esprit d’éveil", terme qui désigne celui qui s'est engagé à suivre la voie de la bodhicitta, voulant atteindre l'Eveil non dans le but d'obtenir un bonheur pour soi-même, mais afin de gagner les plus grandes capacités possibles pour aider les êtres.

Bouddha
(sk.)

Avant de désigner une personne, le terme bouddha est d'abord un adjectif signifiant "éveillé". Le mot est donc ambivalent désignant tantôt un état, tantôt une personne ayant atteint cet état, tantôt "l'éveil", tantôt un "éveillé". En tibétain, bouddha se dit "sangyé", dont l'étymologie permet de bien comprendre ce qu'on entend par bouddha : la première syllabe, "sang", signigant "purifié", indique que l'esprit d'un éveillé est entièrement purifié des dysfonctionnements que sont les émotions conflictuelles, l'ignorance fondamentale; la seconde syllabe, "gyé", signifiant "épanoui", indique que se sont développées les infinies qualités propres à l'esprit, mais jusque là restées latentes.
Un des trois objets de refuge.

 

C

Compassion

Notion essentielle du bouddhisme et plus encore du Mahayana, la compassion est la volonté de libérer tos les êtres de la souffrance.

 

D

Dakini

"Celles qui se meuvent dans l’espace". Êtres spirituels féminins. Désigne tant des êtres éveillés féminins, les dakinis de sagesse et des femmes prédestinées et grandes pratiquantes, inspiratrices des yogis tantriques, que des déités féminines mondaines parfois maléfiques.

Dharma
(sk.)

Terme désignant habituellement dans le bouddhisme, l'enseignement du Bouddha et la voie pour atteindre l'Eveil. Parmi les nombreux sens du mot,  les deux sens principaux sont: 1) les phénomènes 2) L’enseignement du Bouddha qui concerne la nature essentielle des phénomènes, la vérité (Buddhadharma), et la voie qui y mène.

Dévotion

Qualité essentielle dans le Vajrayana où l'on considère que la réalisation de la nature de l'esprit ne peut se faire sans recevoir la grâce du Maître. Si celle-ci est toujours active, il appartient au disciple de s'ouvrir par la dévotion, qui recouvre les notions de respect, de confiance, d'amour et de ferveur.

Dzogchen
(tib.)

"Grande Perfection". Pratique principale de l'école Nyingmapa du bouddhisme tibétain. Désigne l'état primordial de toutes choses, tout en étant parfait depuis toujours au sein de notre nature ultime, la nature de Bouddha.

 

E

Emotions/
Passions

Ou "émotions perturbatrices", "émotions conflictuelles". A partir du moment où s'est instaurée la dualité moi-autre, prend nécessairement place, entre les deux pôles de la séparation, le jeu des émotions conflictuelles. On en compte six principales, dont les trois premières sont la racine de toutes les autres : désir-attachement; haine-aversion; opacité mentale; possessivité; jalousie; orgueil.
Il est clair que le terme émotion est pris ici dans un sens différent de son acceptation usuelle. Ainsi l'"émotion" que procure un film, un roman ou un beau payage se situe sur un autre plan que les "émotions conflictuelles". Inversement l'orgueil ne sera pas considéré comme une "émotion" dans le langage courant. Il faut donc bien garder en mémoire l'usage spécifique de ce terme que fait bouddhisme.

Eveil

Réalisation spirituelle, libération finale. Le bouddhsime fait référence à deux types d'Eveil. Dans le Hinayana, l'Eveil est l'état d'arhat ou libération individuelle; dans le Mahayana, l'Eveil est l'état de Bouddha ou grande libération, ou encore l'insurpassable Eveil.

 

G

Gourou (sk.)

Maître spirituel

Gourou Rinpoche

"Le très précieux Gourou". Nom le plus habituel et le plus empreint de dévotion sous lequel les tibétains désignent Padmasambhava

 

H

Hinayana
(sk.)

"Petit Véhicule", aussi désigné par le terme Théravada ou "Voie des anciens". Voie mettant l'accent sur la libération individuelle conditionnée par l'observance des règles éthiques de la discipline monacale. Cette voie du bouddhisme doit le qualificatif de "petit" à la motivation initiale du pratiquant oeuvrant à sa propre libération de l'existence cyclique, par opposition au Grand Véhicule (Mahayana), dont le but est de libérer tous les êtres.

 

I

Initiation

Ou "Transmission de pouvoir". Méthode de transmission utilisée dans le Vajrayana et le Dzogchen pour transmettre le pouvoir vivant de la lignée et semer la graine de la réalisation chez le disciple. Seul un maître qualifié peut procéder à une telle transmission.

 

K

Kagyupa
(tib.)

Lignée fondée au 11ème siècle par Marpa et s'étant ensuite diversifiée dans de nombreuses ramifications. Les deux branches principales en sont aujourd'hui la lignée "Karma Kagyupa" et la lignée "Droukpa Kargyupa".

Karma
(sk.)

"Action". Désigne la loi des causes et des effets quand elle se rapporte à des êtres sensibles. C'est le jeu infaillible de la relation de cause à effet, ou loi de causalité. Tout acte est une cause qui sera suivie immanquablement d’un effet de même nature, à plus ou moins longue échéance. C'est l'acte en tant que cause et résultat : la loi du karma implique que toutes les expériences et situations actuelles sont le fruit d'actions antérieures, et que les actes présents déterminent les conditions futures d'existence. C’est l’auteur de l’acte qui en subit les conséquences. Il existe des karmas positifs, neutres et négatifs, selon que l’acte est bénéfique, neutre ou produit de la souffrance. Le karma est le moteur de l’existence samsarique (samsara).

 

L

Lama
(tib.)

Titre donné aux maîtres spirituels érudits et expérimentés. A l'origine, le terme était réservé aux maîtres pleinement éveillés. Le mot est de nos jours généralement utilisé pour les religieux du bouddhisme tibétain.

 

M

Madhyamika
(sk.)

Position philosophique considérée comme la plus haute du Mahayana, selon laquelle la nature ultime de toutes choses est au-delà des quatre extrêmes que sont : existence, non-existence, les deux à la fois ou ni l'une ni l'autre. C'est la "voie du milieu" qui évite tous les extrêmes.

Maha-Ati(sk.)

Mahamoudra
(sk.)

"Grand Symbole". Un des enseignements clé du Vajrayana, plus spécifiquement de l'école Kagyupa. Terme désignant principalement la nature de l'esprit ainsi que les méthodes de méditation qui y conduisent.

Mahayana
(sk.)

"Grand Véhicule". L'une des deux autres (l'autre étant le petit Véhicule ou Hinayana ou trois (si l'on rajoute le véhicule des Tantras ou Tantrayana) grandes voies, ou véhicules, du bouddhisme. Ensemble des enseignements du Bouddha fondés sur la vacuité et la compassion dans lesquels le pratiquant ne vise plus à la seule libération personnelle du samsara, mais à celle des tous les êtres sans exception. Le Grand véhicule, qui met l’accent sur la compassion, l’idéal du bodhisattva et la réalisation de la vacuité.

Mara

Terme qui désigne l'esprit tentateur et l'ensemble des tendances psychiques qui détournent le pratiquant de la voie de la libération.

 

N

Nirvana
(sk.)

En tibétain, signifie « L’Au-delà de la souffrance ». Lors de l’atteinte de l’Eveil, l’illusion se dissipe et avec elle, les causes de la souffrance cessent d’exister. Nirvana est l’opposé de samsara en ce sens, mais ce sont en fait deux perceptions différentes d’une même réalité.

Nyingmapa
(sk.)

L’école des Anciens, celle qui s’appuie sur les enseignements et les textes de la première diffusion du Bouddhisme au Tibet, au VIIIe siècle.

 

P

Padmasambhava
(sk.)

(ou Guru Rinpoche) Personnage important du bouddhisme vajrayana tibétain dont l'impact spirituel fut tellement considérable qu'il fut considéré par les tibétains comme le "Second Bouddha".

Paramita
(sk.)

Représente les six perfections transcendantes dont l'ensemble constitue la pratique du bodhisattva : la générosité, l'éthique, la patience, la diligence, la concentration, la connaissance (de la nature absolue).

Prajnapamita
(sk.)

"Perfection de la sagesse"

 

R

Refuge

La prise de Refuge est la pratique d’entrée dans l’enseignement du Bouddha. Le nouveau pratiquant prend refuge dans les trois joyaux: Bouddha, le guide ; Dharma, la voie; et Sangha, la communauté, comme supports de sa pratique ultérieure jusqu’à l’éveil.

 

H

Samsara
(sk.)

"Cycle des existences". Terme qui embrasse tous les modes d’existence vécus sous l’emprise de l’ignorance et du karma, et susceptibles de produire de la souffrance. Tant que l’Eveil n’est pas actualisé, il y a transmigration du principe de conscience chargé d’empreintes karmiques de vies en vies. La vie dans le samsara est décrite comme une errance sans fin.

Sangha
(sk.)

"Assemblée vertueuse". Au sens ancien, la communauté monastique, au sens large, l’ensemble des pratiquants du buddhadharma. On parle aussi du sangha d’un maître, formé par le cercle de ses disciples.Un des trois objets de refuge.

 

T

Tantra
(sk.)

Nom des écrits fondamentaux du Vajrayana mais aussi du Dzogchen, bien qu’il ne s’agisse pas d’un enseignement tantrique.

Trois Joyaux

Trois joyaux: Bouddha, le guide ; Dharma, la voie; et Sangha, la communauté.

 

V

Vacuité

Selon le Madhyamika, l’absence d’être-en-soi des individus et l’insubstantialité des phénomènes. Tous les phénomènes sont relatifs à d’autres, par l’interdépendance. Aucun n’a d’existence autonome.

Vajrayana
(sk.)

Littéralement "Véhicule de Diamant". Nom générique des véhicules tantriques, encore appelés "Mantrayana secret" et Tantrayana. Le Vajrayana est le prolongement naturel du Mahayana, à savoir qu'il se dote de méthodes ou moyens habiles pour développer au plus vite la connaissance suprême et attendre l'Eveil en peu de vie, voire en une seule. Il constitue la branche ésotérique du bouddhisme.

 

Gyalwang Drukpa

Retrouvez les derniers posts et l’agenda de Sa Sainteté
Gyalwang Drukpa

Voir le site

Facebook Drukpa Paris

Suivez les mini-feed du
réseau social Drukpa

Voir le site

Focus Lignée Drukpa

Suivez les évènements des centres

Lire la suite...

Live to Love

Informez-vous sur les activités humanitaires

Voir le site

Interview de S.S. Gyalwang Drukpa par la BBC


A journey from Self to Selfless

Drukpa Paris - Centre de la lignée Drukpa

38 avenue Pierre Sémard - 94200 Ivry Sur Seine - France
info@drukpa-paris.org
Tél : +33 (0)1 58 46 06 41 - Fax : +33 (0)1 45 21 96 28