Drukpa

Drukpa Paris

sous l'autorité spirituelle de sa sainteté Gyalwang Drukpa

Français      English
Carrousel

 

Actualités

Actualités

Pour ne pas perdre le fil

Actualités

Programme

Pour garder un œil sur notre agenda

Actualités

Evènement

Pour être les premiers informés et réserver vos dates

Actualités

Album

Pour visionner nos images choisies

Actualités

Contact

Pour poser vos questions

Inscription à la lettre d'informations

Archives ADC


Cliquer sur play pour voir le diaporama

 

Succès du Premier Concile Drukpa Annuel

Le corps monastique principal du Bhoutan donna le coup d'envoi du CDA (Concile Drukpa Annuel) le 8 avril à 3h du matin en concluant le rituel Droubpa de Chakrasamvara, puis les maîtres de la lignée Drukpa et délégations internationales arrivèrent ce jour dans l'enceinte Druk Amithaba, qui se situe près du stoupa sacré de Swayambhunath.

 

photo

 

C'est le siège de Sa Sainteté le 12e  Gyalwang Drukpa qui fut désigné pour ce premier concile annuel Drukpa. Une grande salle a été construite  pour accueillir cet événement exceptionnel. Citons quelques grands maîtres présents à ce concile : Sa Sainteté le Gyalwang Drukpa, Son Éminence Khamtrul Rinpoché, Drukpa Choegön Rinpoché, Dorzong Rinpoche, Drugu Choegyal Rinpoche, Gyetrul Jigme Norbu Rinpoche, Kyabjé Gyeltshen Tulku, Losal Zangpo (Khenpo), Jetsunma Tenzin Palmo, Drubpön Ngawang Tenzin, Satrul Rinpoche, S.E. Trinzam Rinpoché... Les communautés monastiques Drukpa (moines et nonnes) venant du Bhoutan, de l'Inde, du Népal, du Vietnam, les disciples et étudiants venant de tous les continents se retrouvèrent à l'occasion de ce Premier Concile Drukpa qui aura vocation d'être annuel.

Voir les vidéos

 

 

Interview de S.E. Khamtrul Rinpoche, président du Premier ADC

(réalisée par Drukpa Paris) 

 

 

photo

H.E. le 9e Khamtrul Rinpoche Jigme Péma Nyinjadh

 

 

En quelques mots, Votre Eminence, pourriez-vous nous introduire la glorieuse Lignée Drukpa dans le contexte de la célébration des 800 ans de l'héritage de la lignée ?

La lignée Drukpa est une des lignées du Bouddhisme Vajrayana, la lignée s'appelle Deun Gyu, la lignée du sens ultime. Comprendre philosophiquement le sens des mots n'est pas suffisant et tous les grands maîtres de la lignée Drukpa insistent sur la nécessité d'une compréhension issue de l'expérimentation au travers de la méditation, d'une expérience directe en vue de la compréhension de la sagesse : de la nature de l'esprit. Mais, les expériences ne sont pas suffisantes, elles ne signifient pas que vous êtes pleinement éveillé. C'est pourquoi, les maîtres mettent l'accent sur le fait que la réalisation doit être totale. Et traditionnellement, le maître ne peut enseigner qu'une fois la parfaite réalisation des enseignements.
La lignée Drukpa est celle du sens ultime de l'essence même du Dharma. L'enseignement est centré davantage sur l'expérience de la réalisation, sur la pleine réalisation, que sur l'aspect philosophique. Lisez les biographies des maîtres de la lignée ou les enseignements compilés par ces grands maîtres : la grande majorité des enseignements est basée sur une présentation directe du Mahamudra : la grande union, sur la nature de l'esprit.
Du point de vue historique, la lignée Drukpa est une des lignées les plus célèbres car elle s'est répandue bien au delà du Tibet, mais aussi au Bhoutan, au Ladakh, Karsha, au Kinnaur également au Népal...

Son Eminence peut-elle expliquer les objectifs de ce premier concile ? Quels sont les résultats qu'on peut en attendre ? Est-ce que des points de stratégie pour le futur ont été déjà déterminés, au cours de ce concile ?

Le but principal de ce concile a été d'avoir pu rassembler, en un lieu saint, de nombreux grands maîtres et yogis de la lignée qui venaient de différentes régions du monde. Certains parmi ces grands maîtres, n'avaient pas eu l'occasion de rencontrer Sa Sainteté Gyalwang Drukpa. Ce concile a permis le partage des connaissances de sagesse avec leurs disciples et étudiants. Ce fût une grande joie pour tous de se retrouver dans l'harmonie de la pratique.
Par ailleurs, certains enseignements spécifiques à la lignée sont en danger de disparition. Par exemple, certains enseignements sont toujours transmis au Bhoutan et ne le sont plus en Inde (ou inversement), et ce concile représente une opportunité de préserver ces enseignements, d'échanger des connaissances et de redonner une harmonie à la lignée.
Dans une réunion avec tous les maîtres présents, nous avons abordé ce sujet quant à la diffusion des enseignements et avons décidé qu'il y aurait, plus spécialement pour les moines et nonnes qui souhaitent s'engager dans les pratiques les plus élevées, une transmission complète de tous ces enseignements rassemblés. C'est une des décisions des plus importantes prise durant ce concile.
Un concile annuel, un partage des expériences entre les grands maîtres, pourra prévenir du déclin de la lignée, les enseignements pourront demeurer vivants et se transmettre. C'est pourquoi nous avons décidé que ce concile aurait lieu chaque année dans le futur.

Au Tibet, existait-il cette tradition de réunions entre les maîtres de la même lignée ?ou ADC est-il le premier évènement de la sorte ?

Aussi loin que je puisse l'envisager, il n'y a pas eu, au Tibet, ce genre d'évènement mais il est certain que plusieurs conciles se sont tenus en Inde. Le Premier eut lieu un an après le départ en Parinirvana du Bouddha, un Second une centaine d'années après puis un Troisième plus tard : on parle alors de «Trois grands conciles» dont les objectifs étaient, en substance, assez similaires à ceux du ADC. En effet, après le départ du Bouddha, de nombreux enseignements du Bouddha avaient été détériorés et ces conciles qui rassemblaient Arhats et Bodhisattvas permirent de réviser et redéfinir les paroles exactes du Bouddha, et de préserver et divulguer les enseignements qui avaient été perdus.

Comment maintenir la transmission pure d'une lignée dans ces temps modernes difficiles et décadents ?
Cela dépend en fait de l'effort personnel, individuel. Tout comme l'a dit Gourou Padmasambhava, ce ne sont pas les temps qui changent mais les individus. Tout dépend de la dimension de notre implication dans le Dharma, de la diligence, de l'effort enthousiaste que l'individu saura donner à sa pratique. Bien sûr, pour les personnes débutantes, l'environnement joue un grand rôle et il est bon d'avoir de bonnes conditions : d'être soutenu par la Sangha, de se mettre en retraite par exemple. Mais, si vous êtes en retraite avec un esprit faible, sans effort enthousiaste, sans diligence ; alors votre retraite sera semblable à une prison.

La Lignée Drukpa est la lignée officielle au Bhoutan, est-ce qu'il s'agit de la même lignée ?
Oui, du point de vue de la pratique spirituelle, il s'agit de la même lignée. Du point de vue disons de l'organisation de l'administration ; c'est un peu différent. Le quatrième Gyalwang Drukpa : Kunkhyen Péma Karpo prophétisa et décida de son vivant, de renaître en deux incarnations. Une de ses émanations prit corps au Bhoutan sous le nom de Shabdrung Ngawang Namgyal, l'autre émanation est demeurée au Tibet et a poursuivi la transmission au Tibet, Ladakh, Garsha, Kinnaur ... mais, les deux courants ont continué à co-exister de façon parallèle et harmonieuse.

Aujourd'hui, par l'activité de Sa Sainteté Gyalwang Drukpa, les enseignements de la lignée Drukpa sont donnés dans le monde entier et donc bien au-delà des régions Himalayennes traditionnelles. Comment voyez-vous le futur de la lignée ?
Je ressens un grand potentiel pour le développement de la lignée Drukpa. Sa Sainteté Gyalwang Drukpa dit que la lignée Drukpa est celle de l'amour et de la compassion. Dans tous les pays du monde, les états, les régions, les villes et même dans les familles ; les souffrances, les crises qui surgissent, découlent en fait du manque d'amour et de compassion. Nous avons un grand besoin de recevoir ces enseignements pour développer l'amour et la compassion.

Votre Eminence, auriez-vous quelques attentions particulières à donner aux Français ?
La France est certainement un des pays les plus avancés sur le plan du développement mais a aussi une situation privilégiée sur le plan spirituel car tant de grands maîtres sont venus enseigner en France. Je souhaiterais que tous les Européens, et particulièrement les Français, puissent apprécier cette situation ! Si Bouddha Shakyamouni en personne se tenait en face de vous, si vous ne mettez pas en pratique les enseignements que vous avez reçus, vous ne pourrez pas réaliser l'Éveil. Aussi, ne gâchez pas cette grande opportunité qui est la vôtre.

 

(Entretien réalisé par Drukpa Paris durant l'ADC)

*: Son Éminence le 9ème Khamtrul Rinpoché Jigmé Péma Nyinjadh est né en 1981, dans la famille de Sa Sainteté le 12ème Gyalwang Drukpa qui est son gourou racine . Il est né à Darjeeling. Il a été reconnu par Sa Sainteté le Dalaï Lama, Sa Sainteté le Gyalwang Drukpa et Son Éminence Thuksey Rinpoché

 

His Holiness Gyalwang Drukpa parle du Annual Drukpa Council


Son Eminence Khamtrul Rinpoche parle du Annual Drukpa Council


 

 

Gyalwang Drukpa

Retrouvez les derniers posts et l’agenda de Sa Sainteté
Gyalwang Drukpa

Voir le site

Facebook Drukpa Paris

Suivez les mini-feed du
réseau social Drukpa

Voir le site

Focus Lignée Drukpa

Suivez les évènements des centres

Lire la suite...

Live to Love

Informez-vous sur les activités humanitaires

Voir le site

Interview de S.S. Gyalwang Drukpa par la BBC


A journey from Self to Selfless

Drukpa Paris - Centre de la lignée Drukpa

38 avenue Pierre Sémard - 94200 Ivry Sur Seine - France
info@drukpa-paris.org
Tél : +33 (0)1 58 46 06 41 - Fax : +33 (0)1 45 21 96 28